MOULAGES DE L'ONDE

CCCW, Comines

2007

1/8

Vues de l'exposition au CCCW, Comines, 2007.

D’un côté, une peinture d’empreintes blanches modulant un fond blanc-bleuté ; de l’autre, comme en négatif, une toile acoustique blanche qui tient en réserve un dispositif de diffusion sonore.​

Au sol, dissimulé, un tapis de capteurs. Par son déplacement dans l’espace construit, le visiteur produit la transformation de la peinture en musique et de la musique en peinture.

Le corps mouvant du visiteur est alors comme une onde qui va et vient de la peinture à la musique et de la musique à la peinture, modulant ainsi, tel un transducteur mobile, les couches sonores moulées à l’origine sur le travail des couches picturales à l’atelier.

Au contact de la peinture, la musique est inaudible ; dans le cours du déplacement, le mixage se fait ; au contact de la toile acoustique, la peinture est invisible.

 

 

 

Peinture, conception et architecture : Ludovic Duhem

Musique et interactivité : Bruno Abt

 

À écouter : Bruno ABT, Moulages de l'onde, extrait (3'29)